Planète Bleue

Notre planète dans tous ses états
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une algue tue à petit feu les récifs de corail du Costa Rica

Aller en bas 
AuteurMessage
James
Admin
avatar

Nombre de messages : 2619
Age : 45
Localisation : Clermont Ferrand (63), France
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Une algue tue à petit feu les récifs de corail du Costa Rica   Lun 3 Sep - 9:15

Une algue envahissante tue à petit feu les récifs de corail du Costa Rica

Une algue tropicale se nourrissant des fertilisants provenant des golfs des hôtels à proximité et des déchets très mal traités est en train de tuer les récifs côtiers les plus importants du Costa Rica, d’après les scientifiques.

L’algue verte, semblable à une plume, se répand le long des récifs de la Baie Culebra dans le Golfe de Papagayo au nord-ouest du Costa Rica, un lieu très célèbre de plongée sous-marine et qui abrite des espèces de corail très rares. L’algue empêche la lumière du soleil de passer et fait suffoquer les récifs.

La très forte augmentation du tourisme et des constructions le long des plages de cocotiers du Costa Rica a provoqué l’accumulation de déchets riches en nitrogène et en phosphate qui nourrissent l’algue, connue sous le nom de Caulerpa sertularioides, et le Costa Rica prend à peine conscience du problème.

« C’est une catastrophe écologique » a déclaré Cindy Fernandez, une biologiste marine qui travaille pour l’association à but non lucratif MarViva Association, qui a alerté le gouvernement du Costa Rica de la menace que constitue cette algue.

Les scientifiques ont déclaré qu’environ 80% de la zone de récifs, qui s’étend sur environ deux kilomètres le long de la côte, est recouverte d’algue.

L’algue agressive s’enracine dans les récifs.

Les caulerpes (Caulerpa) constituent un genre d'algue verte caractérisé par un port rampant. Bien que ne possédant pas (comme toute algue) de tissus distincts, les caulerpes développent des parties différenciées : d'une part une sorte de tige rampante, souvent légèrement enfouie dans le sable, d'autre part des frondes vertes dressées (d'aspects très variés selon les espèces) qui prennent naissance sur ce stolon. La structure cellulaire est de type siphonné : toutes les parties de l'algue sont en fait constituées d'un enchevêtrement de filaments tubulaires polynucléaires. L'extension ou la dispersion végétative est souvent prédominante, par croissance ou par fragmentation des stolons.

L’algue peut se répandre très rapidement car même la main d’un plongeur ou un très léger coup de pied dans l’algue permet d’envoyer un fragment de l’algue au loin et commencer un nouvel enracinement dans un autre endroit.

Cela signifie que les experts doivent les considérer comme de la mauvaise herve.

« Si on arrache ces algues, elles se reproduiront encore plus vite » a déclaré Jenny Asch coordinatrice du programme de Protection marine du gouvernement du Costa Rica, qui mène les efforts pour trouver un moyen de se débarrasser de l’algue.

Si on la laisse se développer, l’algue pourrait faire des dégâts très sérieux dans l’écosystème de la baie du Costa Rica, permettant aux espèces de poissons qui ne sont pas originaires de cet endroit de venir et de remplacer les espèces natives.

Une souche de cette algue, la Caulerpa taxifolia fait des ravages en mer Méditerranée.

Alors que l'espèce en était absente, des fragments échappés d'aquarium, ont pu se multiplier et se développer de manière fulgurante et très envahissante, valant à l'algue le surnom d'« algue tueuse ».

Les scientifiques du Costa Rica ne savent pas s’ils peuvent appliquer les techniques d’éradications utilisées pour la Caulerpa taxifolia, pour se débarrasser de la Caulerpa sertularioides.

L’algue est le dernier défi en date auquel sont confrontées les autorités du Costa Rica, alors que ce pays d’Amérique centrale lutte pour préserver sa biodiversité tropicale unique, tout en attirant les touristes.

Source : News Environnement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-bleue.naturalforum.net
Yannis
Modérateur


Nombre de messages : 2216
Age : 44
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Une algue tue à petit feu les récifs de corail du Costa Rica   Lun 3 Sep - 10:36

James a écrit:
L’algue peut se répandre très rapidement car même la main d’un plongeur ou un très léger coup de pied dans l’algue permet d’envoyer un fragment de l’algue au loin et commencer un nouvel enracinement dans un autre endroit.
« Si on arrache ces algues, elles se reproduiront encore plus vite » a déclaré Jenny Asch coordinatrice du programme de Protection marine du gouvernement du Costa Rica, qui mène les efforts pour trouver un moyen de se débarrasser de l’algue.

c'est une chaine sans fin c'est une saloperie cette algue furieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une algue tue à petit feu les récifs de corail du Costa Rica
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arbuste à jolie fleurs ???? ( Grenadier )
» Mon petit Marronnier
» Le petit journal de Septembre 09
» Quantité petit déjeuner
» petit jardin de ville à Quimper (finistère sud )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Bleue :: Les Nouvelles de "l'Environnement" :: Biodiversité-
Sauter vers: