Planète Bleue

Notre planète dans tous ses états
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Trou record de la couche d'ozone sur l'Antartique

Aller en bas 
AuteurMessage
James
Admin
avatar

Nombre de messages : 2619
Age : 45
Localisation : Clermont Ferrand (63), France
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Trou record de la couche d'ozone sur l'Antartique   Ven 10 Nov - 17:06

Le trou de la couche d'ozone a atteint une superficie record


Des scientifiques de la NASA et de l'Administration nationale des études océaniques et atmosphériques (NOAA) ont constaté que le trou de la couche d'ozone dans la région polaire de l'hémisphère Sud a établi cette année un nouveau record de superficie et de profondeur.

La couche d'ozone protège la vie sur terre car elle bloque les rayons ultraviolets nocifs du soleil. Le trou, qui est le signe d'une grave diminution de la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique, est principalement causé par la présence de composés fabriqués par l'homme qui émettent du chlore et des gaz de brome dans la stratosphère.

« Du 21 au 30 septembre, la superficie moyenne du trou de la couche d'ozone était la plus vaste que l'on ait jamais observée, soit 27,5 millions de kilomètres carrés », affirme Paul Newman, spécialiste de la science atmosphérique au Centre Goddard des vols spatiaux de la NASA, dans le Maryland.
Selon un communiqué de presse conjoint de la NASA et de la NOAA daté du 19 octobre, lorsque les conditions météorologiques de la stratosphère sont normales, le trou de la couche d'ozone doit en principe mesurer de 23 à 24 millions de kilomètres carrés, soit environ la superficie de l'Amérique du Nord.

L'instrument de surveillance de l'ozone, placé sur le satellite Aura de la NASA, mesure la quantité totale d'ozone, du niveau du sol jusqu'à la couche supérieure de l'atmosphère, au-dessus de l'ensemble du continent antarctique.
Le 8 octobre, cet instrument a enregistré une valeur basse de 85 unités Dobson au-dessus de la région est de la calotte glaciaire de l'Antarctique. Les unités Dobson mesurent la quantité d'ozone dans l'atmosphère au-dessus d'un point fixe.

L'instrument de surveillance de l'ozone a été mis au point par l'Agence des Pays-Bas pour les programmes aérospatiaux de Delft, aux Pays-Bas, et par l'Institut météorologique d'Helsinki, en Finlande.
Les scientifiques du Laboratoire de recherche des systèmes de la terre de la NOAA, au Colorado, se servent de ballons-sondes pour mesure l'ozone directement au-dessus du pôle Sud.

Destruction de la couche d'ozone stratosphérique
Le 9 octobre, la mesure de l'ozone avait fortement diminué, chutant de 300 unités Dobson à la mi-juillet à 93 unités Dobson, et presque toute l'ozone de la couche comprise entre 12,8 km et 21 km au-dessus de la surface de la terre avait été détruite.
Dans cette couche cruciale, les instruments ont relevé une valeur record de 1,2 unité Dobson seulement, ce qui représente une chute vertigineuse par rapport aux 125 unités relevées en juillet-août dans des zones non affectées par l'appauvrissement de la couche d'ozone.
« Ces chiffres signifient que l'ozone est quasiment inexistante dans cette couche de l'atmosphère », affirme David Hofmann, directeur de la Division de la surveillance mondiale du Laboratoire de recherche des systèmes de la terre de la NOAA. « La couche appauvrie en ozone est inhabituellement épaisse cette année. Il semble donc que le trou de la couche d'ozone atteindra des dimensions record en 2006. »

Les observations d'Aura révèlent de très fortes concentrations de produits chlorés destructeurs d'ozone dans la basse stratosphère (environ 20 kilomètres d'altitude).
Ces mesures élevées de chlore couvraient la totalité de l'Antarctique de la mi-septembre à la fin de ce mois et elles s'accompagnaient de très faibles mesures d'ozone.

Températures basses
La température de la stratosphère antarctique fait fluctuer l'ampleur du trou de la couche d'ozone d'année en année. Les températures plus basses que la moyenne produisent des trous plus larges et plus profonds que des températures plus chaudes.

Les centres nationaux de prévision environnementale de la NOAA ont analysé les observations des températures stratosphériques relevées par les satellites et les ballons-sondes, et à la fin du mois de septembre 2006, les températures de la basse stratosphère au bord de l'Antarctique étaient inférieures d'environ 12,7 degrés Celsius à la moyenne, entraînant une augmentation de la superficie du trou qui est passée de 3,1 kilomètres carrés à 3,8 kilomètres carrés.

La stratosphère de l'Antarctique se réchauffe avec le retour de la lumière solaire à la fin de l'hiver polaire et grâce à de vastes systèmes météorologiques (ondulations à l'échelle planétaire) qui se forment dans la troposphère et remontent dans la stratosphère.
Lors de l'hiver et du printemps 2006 dans l'Antarctique, ces ondulations météorologiques planétaires ont été relativement faibles, entraînant des températures plus froides que la moyenne dans la stratosphère.

« Le trou de la couche d'ozone vient d'atteindre des dimensions record », dit Craig Long des centres nationaux de prévision environnementale.
Tandis que le soleil se lève plus haut dans le ciel de l'hémisphère Sud, aux mois d'octobre et de novembre, ce trou inhabituellement large et persistant peut laisser passer beaucoup plus d'ultraviolets que d'habitude jusqu'à la surface de la terre dans l'hémisphère Sud.



(Les couleurs sombres marquent le déficit en ozone, au 24/09/06)

Source :
NASA, diffusé par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'Etat.


Dernière édition par le Ven 5 Jan - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-bleue.naturalforum.net
benoit-olivier
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1672
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Trou record de la couche d'ozone sur l'Antartique   Jeu 16 Nov - 21:16

Hello, voilà un sujet que je trouve préoccuppant.... :shock: Dis moi, James, les trous dans la couches d'ozone, pourquoi se forment t-il au nord et au sud, est-ce parce que les mollécule qui détruisent l'ozone s'y retrouvent aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James
Admin
avatar

Nombre de messages : 2619
Age : 45
Localisation : Clermont Ferrand (63), France
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Trou record de la couche d'ozone sur l'Antartique   Jeu 16 Nov - 22:30

benoit-olivier a écrit:
Hello, voilà un sujet que je trouve préoccuppant.... :shock: Dis moi, James, les trous dans la couches d'ozone, pourquoi se forment t-il au nord et au sud, est-ce parce que les mollécule qui détruisent l'ozone s'y retrouvent aussi?

La quantité d'ozone qui se trouve au-dessus d'un point donné varie naturellement avec la latitude et la saison, mais aussi d'un jour à l'autre. Dans les conditions normales, c'est au-dessus des pôles que la couche d'ozone est la plus épaisse et au-dessus de l'Équateur qu'elle est la plus mince. Les conditions météorologiques peuvent aussi causer des variations considérables d'un jour à l'autre.

De ce fait, au-dessus de l'Antarctique (et plus récemment, au-dessus de l'Arctique), depuis les quinze dernières années, l'ozone stratosphérique est détruit à certaines périodes de l'année. Ceci est principalement dû au rejet de composés chimiques fabriqués par l'homme et comprenant des composés chlorés tels que les CFC (Chloro-Fluoro-Carbures), des composés bromés reliés aux espèces halogénées, et des oxydes d'azotes (NOx). Les CFC sont d'utilisation courante dans l'industrie et la vie quotidienne: on les trouve dans les systèmes réfrigérants, d'air-conditionné, les bombes aérosols, les solvants ainsi que dans la production de certains types d'emballage. Les oxydes d'azote sont quant à eux, produits par les processus de combustion. On les retrouve par exemple parmi les effluents des réacteurs d'avions.

Et tous ces polluants sont effectivement transportés par les vents vers les pôles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-bleue.naturalforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Trou record de la couche d'ozone sur l'Antartique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trou record de la couche d'ozone sur l'Antartique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devoir N°1 du second trimestre Texte :la couche d'ozone Niveau : 4AM
» la couche d'ozone composition N3 Niveau:4am
» Un trou dans la couche d'ozone dans l'hémisphère Nord - Arctique
» Euphorbia ' Diamond Frost ', une floraison record
» toit végétalisé - couche drainante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Bleue :: L'Espace "Découverte" :: Rapports officiels-
Sauter vers: