Planète Bleue

Notre planète dans tous ses états
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Record de dioxyde de carbone et de méthane

Aller en bas 
AuteurMessage
James
Admin
avatar

Nombre de messages : 2619
Age : 45
Localisation : Clermont Ferrand (63), France
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Record de dioxyde de carbone et de méthane   Lun 12 Fév - 12:36

Pour le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique ne fait plus aucun doute. La première étude scientifique globale du changement climatique est parvenue à la conclusion que les modifications de l'atmosphère, les océans, les glaciers et les calottes polaires montrent « sans équivoque » que la planète est en train de se réchauffer et que les activités humaines y contribuent de façon quasi certaine, a annoncé le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (IPCC) a conclut que les récentes avancées dans la modélisation du climat et la collecte et l'analyse de données permettent aux scientifiques d'avancer avec un « très haut niveau de confiance (au moins 9 chances sur 10) que les activités humaines sont la cause du réchauffement climatique, indique un communiqué publié aujourd'hui par le PNUE et l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Pour Achim Steiner, Secrétaire général adjoint de l'ONU et Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), « a science du changement climatique a progressé considérablement depuis la publication par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC/IPCC) de son premier rapport d’évaluation, il y a dix-sept ans. »

Le rapport a été rendu public à Paris où se tenait une conférence sur le changement climatique à laquelle participe la présidente de l'Assemblée générale, Sheikha Haya al-Khalifa. Le rapport, qui est le premier d'une série de quatre qui seront publiés cette année, confirme aussi que l'accroissement notable des gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et l'oxyde nitreux (N2O) depuis 1750 est le résultat d'activités humaines.

Les quantités de dioxyde de carbone et de méthane dépassent de loin les niveaux préindustriels remontant à 650.000 ans. Les experts estiment qu'un doublement des gaz à effet de serre par rapport au niveau préindustriel causerait un réchauffement de 3 degrés Celsius en moyenne, avec une fourchette de 2 à 4,5 degrés. Un réchauffement encore plus important aurait été enregistré si les émissions de particules polluantes et d'autres aérosols n'avaient pas compensé l'impact des gaz à effet de serre, principalement en reflétant les rayons solaires vers l'espace, souligne le rapport.

Les experts préviennent que le réchauffement sera marqué par des extrêmes de température, y compris par des vagues de chaleur, de nouveaux schémas de passage des vents, des sécheresses aggravées, des précipitations plus importantes dans d'autres régions, la fonte des glaciers et des glaces de l'Arctique, ainsi que l'accroissement du niveau des mers.

Pour le secrétaire génzral du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), si d’importantes « incertitudes subsistent – notamment en ce qui concerne le rôle respectif des nuages, des calottes glaciaires, des océans et du déboisement – mais globalement le message est clair. S’il est vrai que la preuve absolue ne sera pas disponible avant qu’il ne soit trop tard, il ne peut plus y avoir de doute sérieux que les émissions humaines de bioxyde de carbone, de méthane, d’oxyde nitreux et autres gaz à effet de serre présentent un risque très réel pour notre bien-être, et que les enfants nés en 2007 vivront dans un monde plus chaud aux tendances météorologiques considérablement modifiées et où le niveau de la mer sera plus élevé. »

« Si ces conclusions sont préoccupantes, les décideurs sont maintenant armés des dernières données disponibles pour répondre à ces nouvelles réalités », a affirmé Michel Jarraud, secrétaire général de l'OMM. Il a aussi rappelé que la montée du niveau des mers était inexorable au cours des prochains siècles.
« Les implications du réchauffement climatique dans les prochaines décennies pour notre économie industrielle, pour les réserves en eau, l'agriculture, la diversité biologique et même la géopolitique » sont massives, a prévenu pour sa part Achim Steiner, directeur du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE).

« Dans notre vie quotidienne, nous prenons des mesures contre des dangers bien moins probables que les changements climatiques, qui affectent le futur de nos enfants », a-t-il rappelé.

« Comment devrions-nous réagir face à ces conclusions ? Les scientifiques eux-mêmes interpréteront différemment les incidences de leurs conclusions sur les orientations politiques. Mon opinion repose sur mes valeurs personnelles : nous devons agir en tant qu’intendants responsables de cette planète, respecter les droits d’autrui, y compris ceux des générations futures, et prendre des précautions contre des risques potentiellement importants en dépit des incertitudes » a ajouté le directeur du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Selon lui, si « les scientifiques ont accompli leur tâche. Il revient maintenant aux gouvernements de transformer leurs conclusions détaillées et irréfutables en actions au niveau des pouvoirs publics. »


Source : Actualités Environnement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-bleue.naturalforum.net
Christine
Permanent
Permanent
avatar

Nombre de messages : 337
Age : 48
Localisation : Saint-Hubert, Québec
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: Record de dioxyde de carbone et de méthane   Lun 12 Fév - 16:14



Vous pouvez voir ci-dessus l'évolution du taux de CO2 dans l'atmosphère sur les dix mille dernières années. Sur l'échelle de droite, vous avez l'incidence énergétique de l'effet de serre correspondant, exprimée en Watt par mètre carré.

Ce graphique est extrait du quatrième rapport du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC) qui a été présenté à Paris le 2 février 2007. Le GIEC (IPCC en anglais) a été fondé en 1988 par l'ONU et est chargé d'étudier le changement climatique et en quoi l'homme y contribue. Le GIEC a déjà publié trois rapports, en 1990, 1995 et 2001.

La conclusion de ce quatrième rapport est que "l'essentiel de l'augmentation observée des températures moyennes depuis le milieu du XXe siècle est très probablement dû à l'augmentation des concentrations de gaz à effet de serre engendrées par l'homme". Dans le langage du GIEC, "très probablement" signifie "avec une probabilité supérieure à 90 %".



Sur le graphique ci-dessus, vous pouvez voir en noir l'évolution de la température terrestre globale (valeur moyenne sur dix ans - exemple : le point 2000 représente la moyenne 1995-2005). En bleu, vous avez la plage 5-95% pour 19 simulations de 5 modèles climatiques utilisant seulement l'incidence climatique climatique dûe à l'activité solaire et volcanique. En rose, vous avez la plage 5-95% pour 58 simulations de 14 modèles climatiques utilisant à la fois les incidences climatiques naturelles et humaines.

Pour faire simple : en bleu, c'est juste la nature, en rose c'est la nature plus l'homme et en noir c'est la réalité observée.

La conclusion est très claire : il y a réchauffement climatique, et l'homme en est responsable. Je pense que, enfin, la prise de conscience est en train de se faire, ce qui est une excellente chose.

Une fois que l'homme aura a compris ça, il n'aura plus qu'une question à se poser. Et maintenant, que faut-il faire ?

En fait, on n'a plus qu'une seule alternative : gérer ou subir. Mais si on ne se décide pas à gérer et très vite, il ne nous restera plus qu'à subir. Et là, ça va pas être drôle pour tout le monde ...

Source
: Gaïa : bulletin de santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James
Admin
avatar

Nombre de messages : 2619
Age : 45
Localisation : Clermont Ferrand (63), France
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: Record de dioxyde de carbone et de méthane   Lun 12 Fév - 16:24

Merci Christine pour ce très bon résumé clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-bleue.naturalforum.net
Yannis
Modérateur


Nombre de messages : 2216
Age : 44
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: Record de dioxyde de carbone et de méthane   Lun 12 Fév - 19:40

c'estmerci Christine pour ton dossier tres interessant mais aussi tres flippant effrayé effrayé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Record de dioxyde de carbone et de méthane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Record de dioxyde de carbone et de méthane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les DANGERS liés au "GAZ" dans nos véhicules
» Euphorbia ' Diamond Frost ', une floraison record
» RECORD DE SILAT A VENDRE ( A REGRETS)
» Bilan Carbone maison en paille
» [Suspension] Lampe carbone 451 by Marcus TREMONTO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Bleue :: Les Nouvelles de "l'Environnement" :: Pollution-
Sauter vers: