Planète Bleue

Notre planète dans tous ses états
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES

Aller en bas 
AuteurMessage
azzura
Occasionnel
Occasionnel


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 11:52

Bonjour

Depuis quelques mois j'ai remarqué un changement des "habitants" à l'orée du bois en face de chez moi.
Au début nous avions beaucoup de petites espèces d'oiseaux (moineaux, mésanges....). Puis sont arrivées les pies (nombreuses maintenant) et récemment les pigeons. Ces oiseaux se regroupent à l'heure du repas.
Effectivement, 3 à 4 fois par jour (et ce, toute l'année) une personne vient semer de la nourriture sous les arbres (les écureuils ont d'ailleurs abandonné les grands chênes pour se nourrir des noisettes qui sont jetées au sol). Le soir, cette même personne nourri les renards et les chats errants. Tout ce petit monde profite de cette nourriture quasiment au même endroit. Les renards traversent la rue pour venir manger la "gamelle" des chats. Cet endroit est également fréquenté par les chiens domestiques qui viennent y faire leurs besoins.
J'ai plusieurs questions : Cette attitude de l'homme est-elle dangereuse pour la faune en question ?
Quel danger de transmission éventuelle au chien ?
Doit-on intervenir pour que cela cesse ?
Merci de vos réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James
Admin
avatar

Nombre de messages : 2619
Age : 46
Localisation : Clermont Ferrand (63), France
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 13:37

Tout d'abord bienvenue parmis nous Azzura bienvenue


Pour répondre à ta première question, je pense que ce comportement est néfaste pour la faune.

En effet, on ne peut pas reprocher à quelqu'un de nourrir des animaux...

D'ailleurs, je suis le premier à substanter, dans mon jardin, les mésanges, verdiers, chardonnerets ...

Cependant, je procède de la sorte uniquement en période hivernale. De ce fait j’évite de nourrir les oiseaux et les écureuils dès le début du printemps.

Au delà des mois de janvier et février, qui sont les plus rudes, la nature reprend ses droits et leur offre une nourriture abondante.

Il n’est donc plus utile de les nourrir au risque de pertuber leur chaîne alimentaire.


De plus, cette abondance de nourriture a apparemment déséquilibré l'écosystème puisque désormais des espèces invasives tels que les pigeons, les renards, les pies, les chats errants ont colonnisé le secteur au détriment des autres, tout en modifiant aussi leurs propres modes alimentaires.


En ce qui concerne la seconde question, je pense qu'il pourrait y avoir un risque de contamination de la rage aux chiens domestiques du secteur, nons vaccinés, en cas de morsure d'un renard malade car le "risque zéro" n'existe pas selon moi.

Il ne faut pas oublier que le renard a été le plus grand vecteur de transmission du virus rabique.

Cependant, depuis mai 2001, la France est déclarée indemne de rage, en effet aucun animal même sauvage n'a été atteint de rage.

La disparition de la rage est due essentiellement à la vaccination massive des renards. Le vaccin est incorporé à des croquettes distribuées par hélicoptère, le renard croque l'appât, libérant ainsi le vaccin contenu à l'intérieur.

Par ailleurs, les chiens pourraient être contaminés par une échinoccose alvéolaire, maladie commune des renard et des chats.


Pour la dernière question, dans un premier temps, je pense qu'il serait bon d'agir avec médiation.

Il faudrait sensibiliser la personne sur les conséquences de ces gestes, en lui citant des exemples précis.

Cette personne est dévouée au sort des animaux, je pense qu'avec de bons arguments elle reverra sa position, pour le bien être de ces différentes espèces.

Mais bon, peut être que je me trompe ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-bleue.naturalforum.net
azzura
Occasionnel
Occasionnel


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 15:22

Merci de ces informations James. Mes craintes sont apparemment fondées. Cependant, j'ai déjà essayé de faire comprendre ces choses à la personne en question mais il ne veut - ou ne peut - pas comprendre. Nombreuses personnes nourrissent les oiseaux mais comme vous le dites vous-même, vous, vous le faites dans votre jardin. De plus, je suppose que vous utilisez une nourriture appropriée. La faune de nos bois et forêts n'a pas besoin quant à elle de brioches, pains au lait, croutes de fromages et pâté pour chat (+ du blé, noisettes et cacahuettes apéritives).

Pour en revenir aux chiens et plus particulièrement au mien, j'ai constaté qu'il était encore infesté de vers alors qu'il est traité sur ordonnance de vétérinaire chaque mois avec un médicament à large spectre. J'ai quelques difficultés à ne pas voir de liens avec cette situation.......

C'est pourquoi j'aurais aimé récolter des informations "choc" avec peut-être des exemples concrets, afin qu'il admette enfin que même partant d'un bon sentiment ces actions sont négatives et dangereuses.

Merci encore,
Azzura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoit-olivier
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1672
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 19:27

Bienvenue Azzura, je partage les mêmes craintes que toi à ce sujet, voici un petit complément concernant ma région:


''Certains animaux s'habituent à la présence humaine : écureuils, ratons laveurs, etc. Cependant, un animal sauvage reste toujours imprévisible et par mesure de sécurité, il convient de s'en tenir à distance. De plus, certains animaux peuvent être porteurs de maladies infectieuses transmissibles à l’humain, dont la rage.


Les aliments appropriés pour l'humain ne le sont pas pour les animaux sauvages qui trouvent leur nourriture dans la nature. Lorsqu'on nourrit ces animaux, on encourage leur dépendance et on leur fait perdre progressivement tout instinct de survie''

Je rajouterais que notre nourriture contient souvent beaucoup trop de sel et ou de sucre ce qui peut nuire au bon développement des animaux.

Ps: J'y vais d'un commentaire personnel, cette personne qui nourrit les animaux le fait pour son bon plaisir, mais pas pour le bien-être des animaux....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoit-olivier
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1672
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 19:38

Voici un extrait de texte qui confirme la teneur malsaine de nos aliments pour les animaux:

''Si ce geste part d’un bon sentiment, il peut entraîner de sérieux problèmes de santé à la faune sauvage tentée par la nourriture facile. En effet, le pain jeté aux animaux n’est pas un aliment naturel.
Composé de farine, de sel, d’eau mais aussi de levure, il est fabriqué par le boulanger pour le besoin des hommes et non pour les animaux.
Des études scientifiques ont montré que les animaux consommateurs de pain risquent un gonflement des intestins dû aux levures pouvant entraîner la mort mais aussi des problèmes de fertilité, de malformations chez les jeunes.
Enfin, cette dépendance envers l’homme mène à une perte de l’instinct naturel de recherche de nourriture pour l’animal..''

Je rajouterais qu'en cherchant sur le sujet, plusieurs régions et municipalités interdisent carrément de tels actes sur leur territoires, à vous de voir si il y a des règlement de la sorte dans votre région...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azzura
Occasionnel
Occasionnel


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 19:49

Merci Benoît-Olivier de votre accueil et de votre réponse.
Merci également pour l'extrait du texte sur l'alimentation malsaine pour les animaux. Je le conserve précieusement en attendant d'autres réponses éventuelles afin de constituer un petit dossier à destination de notre "bienfaiteur des fôrets".

Par ailleurs, je me renseigne auprès des mairies des différentes communes des environs de la forêt pour savoir s'il existe des arrêtés prefectoraux sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoit-olivier
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1672
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 19:53

Avec plaisir Azzura oui , si je trouve autre chose je le rajouterai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannis
Modérateur


Nombre de messages : 2216
Age : 44
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 20 Mar - 23:54

choqué choqué et ben la j'ai apris quelque chose merci benoit super clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoit-olivier
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1672
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mer 21 Mar - 19:11

Un autre article:
''Les amis des animaux refusent parfois d’admettre que le meilleur service qu’ils puissent rendre aux animaux sauvages est de les laisser tranquilles. Une foule d’émissions télévisés, de livres, de magazines et de publicités véhiculent des scènes d’humains nourrissant des animaux sauvages comme s’il s’agissait d’un acte tout à fait normal. Ne vous méprenez pas ; en donnant à manger à des animaux sauvages, vous risquez de mettre leur vie et la vôtre en danger. Alors, que ce soit chez vous, à la campagne ou dans une réserve naturelle, n’oubliez pas ces conseils :


Ne donnez jamais à manger à des animaux sauvages et n’abandonnez ni de nourriture ni de restes d’aliments dont ils pourraient s’approcher. Les animaux qui ont déjà goûté à des "offrandes", ne serait-ce qu’une seule fois, peuvent devenir agressifs envers les humains. Et ceux qui s’approchent de la nourriture ou des ordures sont le plus souvent abattus dans le but de protéger les humains et leurs biens.

Il est tout particulièrement dangereux de s’arrêter sur le bas-côté d’une route pour nourrir des animaux. Ceux qui sont habitués à venir se nourrir près des routes ont tendance à rester dans les parages et s’exposent davantage au risque de se faire heurter par un véhicule.

Jetez tous vos emballages de nourriture dans des conteneurs à ordures pouvant résister aux assauts des animaux. En effet, ceux-ci sont attirés par tout ce qui dégage une odeur, y compris le papier aluminium et le plastique, dont l’ingestion peut engendrer de graves dégâts sur le système digestif, voire entraîner la mort de l’animal.

Enfin, sachez que certains des aliments consommés par les hommes peuvent causer chez les animaux sauvages un pourrissement des dents, des ulcères, une malformation des cornes, de l’arthrite, ou encore entraîner la propagation de maladies telles que la rage ou la maladie de Carré''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yannis
Modérateur


Nombre de messages : 2216
Age : 44
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 17/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mer 21 Mar - 23:41

benoit-olivier a écrit:
Enfin, sachez que certains des aliments consommés par les hommes peuvent causer chez les animaux sauvages un pourrissement des dents, des ulcères, une malformation des cornes, de l’arthrite, ou encore entraîner la propagation de maladies telles que la rage ou la maladie de Carré''

merci benoit la je n'etais pas du tous au courant choqué

pour la maladie de Carré je croyais que c'etais quand les animaux buvaient de l'eau sales ex:flaques d'eaux réflexion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
azzura
Occasionnel
Occasionnel


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Jeu 22 Mar - 11:48

Les dernières informations de Benoît-Olivier me donnent la chair de poule.
Je sais depuis toujours que la nature se suffit à elle-même et que le meilleur moyen de la respecter est de la laisser tranquille, mais je n'avais pas imaginé toutes ces conséquences lorsque l'homme s'en mêle. Pourtant on dit "qu'un simple battement des ailes d'un papillon peut provoquer un séisme à l'autre bout de la terre". Cela devrait nous faire réfléchir sur nos actes.
Pour les renards, c'est vrai ! Ils ont pris l'habitude de sortir du bois pour venir manger. En ce moment, ils sortent vers 22h15 (après 23h l'été). Au début, ils restaient à couvert des arbres et se cachaient dès qu'ils entendaient un moteur de voiture. Maintenant, ils restent à attendre leur repas sur le trottoir qui borde le bois et vont même jusqu'à traverser la rue parfois.

A titre d'information et surtout pour le plaisir de partager avec vous :
J'habite en Seine Saint Denis, département urbain. Nous avons la chance d'avoir un bois et une forêt qui se jouxtent sur 135 hectares. C'est le poumon vert de notre département. Près de 8000 espèces d'arbres couvrent se territoire dont certaines espèces venant de Louisiane (implantée fin 1800). Ces lieux sont habités par près de 60 espèces d'oiseaux dont 38 sont protégées. Les habitants des mares sont : têtards, salamandres, poissons, insectes, canards, héron, poules d'eau, foulques. Ceux de la forêt sont : fouines, martres, renards roux, chauve-souris, mulots, musaraignes, écureuils. Rien d'extraordinaire direz-vous peut-être, mais au coeur des villes un tel site est une véritable richesse.

Au plaisir de vous lire,
Azzura
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
benoit-olivier
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1672
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 16/11/2006

MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   Mar 29 Mai - 1:29

J'aurais bien aimer connaître la suite de vos démarches sur le gens qui nourrissent les animaux clin d'oeil . Avez-vous réussi à les sensibiliser?

Citation :
Les habitants des mares sont : têtards, salamandres, poissons, insectes, canards, héron, poules d'eau, foulques. Ceux de la forêt sont : fouines, martres, renards roux, chauve-souris, mulots, musaraignes, écureuils. Rien d'extraordinaire direz-vous peut-être, mais au coeur des villes un tel site est une véritable richesse.

Bien au contraire, pour un canadien régulièrement en contact avec la nature, il est impressionnant de constater ,grâce à vos observations et celles des autres membres de ce forum, le nombre d'espèces observable en France et en Europe oui . Je ne vous cacherai pas qu'ici au Québec règne le mythe de l'absence de faune abondante dans le vieux continent.

Je lançais à tout hasard ce message, nous vous ayant pas vu depuis longtemps coucou J'étais curieux de la suite de l'événement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES   

Revenir en haut Aller en bas
 
COHABITATION FAUNE ET ANIMAUX DOMESTIQUES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mobilier Design en béton ciré pour animaux de compagnie
» Animaux domestiques
» [Douane/Animaux] Prise de sang pour le titrage anticorps antirabiques
» Un de mes animaux domestiques ;-)
» Gabarit des animaux domestiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Bleue :: Les Echos de "Planète Bleue" :: Questions-
Sauter vers: